Home> business

business Archive

La réutilisation de l’eau en Tunisie

21 novembre 2017 Catégorie :business Off

La réutilisation de l’eau constitue une priorité pour la Tunisie depuis le début des années 1980, époque à laquelle le pays a lancé un programme de réutilisation de l’eau à l’échelle nationale dans l’optique d’accroître ses ressources en eau disponibles. L’essentiel des eaux usées urbaines bénéficie d’un traitement biologique secondaire par boues activées, et aussi d’un traitement tertiaire, plus rarement. Les restrictions en matière d’utilisation des eaux usées traitées visant à protéger la santé publique ont bénéficié d’un écho considérable et vont dans le sens des recommandations de l’OMS. La réglementation tunisienne autorise l’utilisation d’effluents ayant bénéficié d’un traitement secondaire sur l’ensemble des cultures excepté sur les légumes, qu’ils soient destinés à être consommés crus ou cuits. Les services régionaux de l’agriculture supervisent l’utilisation des eaux usées traitées de manière sûre, et collectent les redevances auprès des cultivateurs. Ces derniers payent l’eau destinée à l’irrigation en fonction du volume requis et de la zone à irriguer. En dépit du fait que les pouvoirs publics soutiennent fermement le recours aux eaux usées traitées, les cultivateurs continuent de préférerl’irrigation à l’aide des eaux souterraines pour des raisons d’acceptation sociale, ou de réglementations concernant le choix des cultures, ou d’autres considérations d’ordre agronomique. Les exploitants des régions arides du Sud se disent également préoccupés par les effets à long terme des eaux usées salées sur le rendement de leurs récoltes et sur les sols. En outre, ils considèrent que les restrictions sanitaires les empêchent de faire pousser des cultures à forte valeur ajoutée telles que les légumes. Afin de remédier à ces problèmes, les décideurs tunisiens se sont employés à renforcer la coordination et à adopter des approches axées sur la demande en vue d’améliorer la planification de la récupération des eaux usées, et des projets d’irrigation au moyen d’effluents traités en toute sécurité.

Les structures de web sécurité en Europe

30 août 2017 Catégorie :business Off

Au sein de la Direction A (Audiovisuel, Media, Internet), l’Unité A3 (Internet, Sécurité de l’information et des réseaux) pilote les travaux sur les enjeux de sécurité (e.g. étude ARECI sur la résilience des infrastructures de communication publiques36), prépare des communications (COM2006/251 : stratégie pour une société de l’information sûre, COM 2009/149 : protection des infrastructures d’information critiques …), assure le suivi de certains thèmes (signature électronique et sa directive 1999/93) et suit particulièrement les activités de l’agence ENISA. La direction B (Politiques de communication électronique, notamment l’Unité B1 : Développement des politiques) est en charge du cadre légal du marché des communications électroniques (Unités B2 & B3 : mise en oeuvre des cadres réglementaires ; voir ci-après « 5.1.1 Paquet télécom ») et de la politique de gestion du spectre de fréquence (Unité B4). La direction F (Technologies et infrastructures émergentes) comprend l’Unité F5 (Confiance et sécurité) qui supervise la composante sécurité du volet « technologies de la société de l’information » du Programme Cadre de R&D (voir ci-après « 5.2 Programme Cadre de Rechercher et développement »). Elle inclut aussi les Unités F1 & F2 qui traitent des technologies émergentes et futures et l’Unité F4 en charge des nouvelles infrastructures (par exemple le réseau mondial GEANT entre universités et centres de recherche), tous thèmes porteurs de nouveaux défis en matière de sécurité. Enfin la direction H (Enjeux sociétaux liés aux technologies de l’information et de la communication) inclut notamment l’Unité H2 (Technologies de l’information pour le gouvernement et les services publics) en charge des questions d’administration électronique (voir ci-après « 5.8 Administration électronique »). Bien sur, des questions de sécurité interviennent aussi dans de nombreux sujets traités par d’autres Unités de la DG INFSO, telles que D4 (Entreprises en réseaux et RFID), G3 (Systèmes enfouis et contrôles), G4 (TIC pour les transports), H1 (Télémédecine), etc. Lire le reste sur le site de l’agence seo.

, ,

Réussir son mailing

24 mai 2017 Catégorie :business Off

Si votre intérêt majeur est l’information liée à la newsletter marketing par courriel ou tout autre tels que les cartes postales, Email Marketing Asp, Logiciel de marketing en ligne Email ou Email Marketing Best Practices, cet article peut s’avérer utile. Définissez votre sujet d’intérêt. De quoi aimeriez-vous parler aux gens? De quoi voulez-vous en savoir plus? Qu’est-ce que vous aimez que les autres aiment? Quels types d’autres personnes aiment ce que vous aimez? Répondre à ces questions vous mènera à puissamment cible promotion e-mail. Promotion ciblée e-mail vous apportera les résultats les plus élevés et les plus rapides. Confirmez et confirmez de nouveau les adresses e-mail. Vous devriez trouver un système pour reconfirmer vos adresses courantes des abonnés réguliers au fil du temps afin que vous ne perdez personne. La seule chose à garder à l’esprit ici est que vous devez avertir les utilisateurs que, en soumettant leurs cartes de visite, ils acceptent de recevoir une communication par courriel de votre part. Cela peut être aussi simple que d’ajouter un signe à la carte de visite carte de dépôt disant: «Nous vous enverrons un courriel pour vous informer si vous avez gagné. Nous pouvons également vous envoyer des e-mails périodiques avec des offres spéciales et des annonces. Ne souhaitez pas recevoir de courrier électronique de notre part, veuillez écrire «Pas de courriel» sur votre carte de visite. N’oubliez pas que vous êtes seulement un pas loin d’obtenir plus d’informations sur le bulletin d’email marketing ou de telles informations liées en recherchant les moteurs de recherche en ligne. Google.com seul peut vous donner plus que suffisamment de résultats lorsque vous recherchez le bulletin d’email marketing. Si vous voulez que les gens soient rappelés à votre sujet ou à votre entreprise, la promotion par courrier électronique est la meilleure solution à faire. Vous pouvez réellement mettre à jour vos clients au sujet de vos produits, et vous aurez la chance d’obtenir des ventes avec le clic simple du bouton d’envoi votre email. Intégrer les liens opt-in dans la copie du corps. Figurez-vous sur les pages Web que vos visiteurs sont les plus intéressés, puis trouver un moyen d’intégrer un lien vers votre bulletin électronique dans la copie du corps sur la page. Un bon exemple est cet article que vous lisez, où au moins une mention de « notre bulletin électronique » pourrait être un lien vers votre page d’inscription newsletter. Tu trouveras le mien. Identifier la cible – Identifier la cible du programme de promotion par e-mail. L’identification de la cible vous aidera à vous aider à créer un programme ciblé de promotion des e-mails. Il pourrait vous intéresser à savoir que beaucoup de gens à la recherche de bulletin de marketing par courriel a également obtenu des informations liées à une autre publicité par courriel ciblée, des fonds de marketing, et même Email Marketing Consulting ici avec facilité. Source : Agence de stimulation commerciale

Découverte des vignes de Bandol

6 avril 2017 Catégorie :business Off

Il est juste de dire qu’aucun vin ne ressemble aux vins rouges de Bandol. Des parentéaisons superficielles, peut-être, sont faciles à trouver. Châteauneuf-du-Pape et Bandol, par exemple, peuvent irradier un sentiment de puissance méditerranéenne, mais leurs caractères diffèrent autant que leurs raisins dominants. Le grenache de Châteauneuf, surtout aujourd’hui, tend à offrir une force plus luxueuse, plus opulente et plus bruyante, tandis que la force de la mourvèdre de Bandol tend à être plus poignante et plus retenue. Bandol est également plus structuré et tannique, une qualité qui provient de composés chimiques dans les peaux, les graines et les tiges de raisin qui provoque un séchage, une astringence légèrement amère. Les tanins féroces de Bandol peuvent rappeler la structure aussi défigurante d’un jeune Barolo, de même qu’une qualité de réglisse dans ses saveurs, mais toute similitude se termine là-bas. Mourvèdre de Bandol a une qualité plus large et plus ensoleillée qui parle de la Provence, alors que le nébbiolo à haute tonne de Barolo peut être de nulle part ailleurs que dans la région piémontaise du nord-ouest de l’Italie. Les comparaisons et la contemplation viennent naturellement en buvant un bon vin. Pourquoi gagne-t-il tel quel? D’où vient-il, et comment reflète-t-il cet endroit et ses habitants? Personne ne connaît les réponses à ces questions sur Bandol, à moins que cette personne n’ait grandi dans un vignoble en terrasses sur une colline en Provence. Mais avec une exposition continue à toutes sortes de vins, nous pouvons commencer à faire des suppositions éduquées. Non à des fins concurrentielles – comme le sport d’identification des vins aveugles, qui semble s’avérer grand dans la mythologie de la consommation de vin – mais simplement pour approfondir le plaisir de profiter d’un verre. Bienvenue à Wine School, où l’exploration commence à la table, avec de la nourriture, des amis ou de la famille et quelques bonnes bouteilles. Il n’y a pas beaucoup de bagages, mais les endroits que vous pourriez visiter peuvent être merveilleux. Les dernières semaines, nous avons bu Bandol, qui provient d’une petite appellation dans les collines au-dessus du port méditerranéen du même nom, et peut-être mieux connu pour ses rosés. Comme d’habitude, j’ai suggéré trois bons exemples: le Château de Pibarnon 2011, le Domaine du Gros’Noré 2012 et La Bastide Blanche 2013. Idéalement, à des fins de comparaison, ces vins auraient été du même millésime et ce millésime aurait été de 10 à 15 ans, permettant à la structure tannique caractéristique de mourvèdre de ramollir et de libérer le potentiel complexe de ces vins. Pour en savoir plus, je vous recommande le site spécialiste du vin Cours d’Oenologie.

Du socialisme dans l’entreprise

2 octobre 2014 Catégorie :business Off

Le socialisme à la sauce 21ème Siècle n’est pas totalement libre de sa pensée, comme veut en témoigner l’ASE (agence séminaire entreprise) qui organise des conférences pour les entreprises sur le thème du socialisme dans l’entreprise. Quelle drôle d’idée penseront certains, sans doute à juste titre. Et pourtant, l’ASE utilise Hayek comme premier vecteur de la pensée, y compris dans l’entreprise. Economiste autrichien et philosophe politique. Hayek, né à Vienne dans une famille d’universitaires se sent attiré dans sa jeunesse par le socialisme. Il étudie l’économie et le droit à l’université de Vienne. Il s’intéresse également à la philosophie et à la psychologie théorique. Après la Première Guerre mondiale il travailla avec Ludwig Von Mises, tout d’abord dans un service officiel puis dans un institut de recherche sur les cycles commerciaux. Hayek appliqua la théorie de l’école autrichienne d’économie aux problèmes des cycles économiques. En dépit de ses désaccords partiels avec Mises il fut profondément influencé par son ouvrage critique le Socialisme. Il obtint une chaire de professeur à la London School of Economics en 1931. Hayek continua ses travaux techniques en économie pendant les années 40. Il rédigea ensuite des ouvrages de philosophie politique et de méthode des sciences sociales. Il enseigna à l’Université de Chicago de 1950 à 1962 et par la suite occupa des fonctions à l’université de Fribourg et de Salzbourg. En 1974, le prix Nobel lui fut attribué pour ses travaux en économie. Dans une série d’articles (rassemblés dans le livre Individualism and economic order, 1948) Hayek prolonge les travaux de Mises sur le calcul économique dans un système socialiste. Il estime qu’une économie dirigée centralement ne peut s’appuyer sur les connaissances implicites des individus, comme le fait une économie de marché. Les travaux de Hayek mettent en avant le rôle des connaissances dispersées et implicites et celui des marchés considérés comme des institutions qui nous aident à mobiliser ces connaissances, à surmonter l’ignorance et à apprendre au travers des essais successifs et des erreurs. On peut dire que le gouvernement actuel s’est totalement inspiré, dans le mauvais sens, des travaux de Hayek. C’est une conférence très intéressante, et qui met les choses en perspectives, notamment dans un cadre d’entreprise. Pour ceux que cela intéresse, je vous renvoie vers le site de l’ASE, qui est l’agence séminaire entreprise.

, ,

Incentive et un mieux économique ?

25 mars 2014 Catégorie :business Off

Comment se porte l’économie française ? Pas tout à fait comme l’on voudrait, néanmoins il sembleraient que les choses s’améliorent dans certains secteurs, comme les services. D’après les chefs d’entreprise interrogés en mars 2014, le climat des affaires augmente légèrement dans les services. L’indicateur synthétique gagne un point par rapport au mois de février et s’établit à 93, un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (100). L’indicateur de retournement se situe dans la zone indiquant une situation conjoncturelle neutre. Les chefs d’entreprise sont moins nombreux qu’en février à estimer que l’activité s’est dégradée sur la période récente mais leurs anticipations d’activité pour les trois prochains mois restent pessimistes. Le solde relatif aux perspectives générales, qui retrace l’appréciation des chefs d’entreprise sur l’ensemble de leur secteur, est inférieur à sa moyenne de long terme. Au moment où les politiques s’entendent à préciser que l’année 2013 sera dure, les compagnies et réseaux commerciaux recherchent des astuces percutants de défendre leur performance d’affaires et incidemment, de le consolider. La stimulation commerciale est l’un de ces dispositifs. La promotion est percutante dès lors que certains principes adéquats sont présents : une action, une effusion, des objectifs clairs amplement par les adhérents, et tirer parti de plusieurs voyages. L’objectif reste de toute évidence l’avancement du chiffre d’affaires. Le challenge des forces commerciales autorise d’augmenter le chiffre d’affaires. Les buts sont communément indiqués comme une amélioration de ventes. La stimulation des commerciaux consent de susciter ses ressources humaines. Celui-ci n’est pas structemenet en poursuite de bénéfice dans le but d’accomplir un cadeau, néanmoins requiert d’être valorisé. La diffusion d’information effectuée dans le système du challenge commercial alloue de diffuser les valeurs de de l’organisation. Le challenge des attachés commerciaux autorise d’avertir les commerciaux. Vrai moyen de stimulation pour les attachés commerciaux, l’annonce se trouve capitale lorsqu’il s’agit de d’instruire le réseau commercial. L’information offre la possibilité de disperser principes de la compagnie, mais aussi des promotions. L’instrument commercial reste une manifestation de ressources managériales dont l’ambition se vit comme le dépassement des vendeurs pour améliorer la rentabilité. J’ai testé pour mon boulot les meilleures organisations, et je peux vous conseiller de suivre le lien pour mettre sur pied votre challenge commercial.

Séminaire Europe/Afrique à Yaoundé

13 juillet 2012 Catégorie :business Off

Nous avons le plaisir d’informer la communauté des juristes et des amis de l’OHADA que les 13 et 14 juin 2012 s’est tenu à l’Université Catholique d’Afrique Centrale (Campus d’Ekounou), Yaoundé (CAMEROUN), un séminaire à l’initiative de l’Association pour l’Efficacité du Droit et de la Justice dans l’espace OHADA (AEDJ), en association avec la Fédération Camerounaise des Clubs OHADA (FCCO) et avec le partenariat de l’Association Henri Capitant, sur « Le temps et l’application du droit des affaires : regards croisés afro-européens ». Ce séminaire a permis de réunir 95 participants, avocats, magistrats, auditeurs de justice, universitaires et juristes opérationnels des entreprises privées et publiques, ainsi que ceux des banques commerciales et d’investissement du Cameroun. Animée par Monsieur le Doyen François ANOUKAHA, la première table ronde a porté sur les relations entre le temps et la formation des contrats d’affaires. Après avoir planté le décor du thème général du séminaire, Monsieur le Doyen a laissé la parole aux deux panelistes, les professeurs Grégoire JIOGUE et Robert NEMEDEU de l’Université de Yaoundé 2-Soa, qui ont exposé chacun sur un aspect du sous-thème. Trois ateliers d’échanges d’expérience sur les questions pratiques ont été ensuite constitués autour des thèmes suivants : les clauses de maîtrise du temps dans la formation des contrats d’affaires en droit OHADA et en droit français, animé par le Professeur Alain KENMOGNE SIMO ; la bonne foi et la période précontractuelle en droit OHADA et en droit français, animé par le Professeur Yvette-Rachel KALIEU-ELONGO ; la gestion du temps dans la création d’entreprises : aspects du droit OHADA et pratique camerounaise, animé par M. Justin MELONG.

De retour de la pause-déjeuner, Monsieur le Vice-Recteur de l’Université Catholique d’Afrique Centrale a adressé à l’ensemble des participants et des intervenants les vœux de bienvenue, et aux associations organisatrices du séminaire les vœux de prospérité et de longévité, compte tenu du sérieux de leur fonctionnement et la durabilité de leurs projets. À la fin de son propos, Monsieur le Vice-Recteur a proposé un partenariat à l’AEDJ. Les travaux de la deuxième table ronde consacrée à « l’influence du temps sur l’exécution des contrats d’affaires », ont été animés par le Professeur KALIEU-ELONGO, avec comme intervenants : le Professeur Pierre Etienne KENFACK, de l’Université de Yaoundé 2-Soa, le Dr. René NJEUFACK TEMGOUA, de l’Université de Dschang, et Me ADOUL BAGUI Kari, Avocat au Barreau du Cameroun. Cette table ronde a suscité un grand nombre de réactions qui ont conduit à d’intenses débats. De retour de la pause, deux ateliers pratiques ont été animés successivement par M. Jean-Claude MONNIER, Ingénieur spécialiste de la dématérialisation des procédures et des documents, et Me Pierre BOUBOU, Avocat au Barreau du Cameroun. Ces ateliers ont suscité de nombreuses réactions de satisfaction. La deuxième journée a commencé par une table ronde sur « la prise en compte du temps dans l’articulation des stratégies de réalisation juridictionnelle des droits », animée par le Professeur Robert NEMEDEU de l’Université de Yaoundé 2-Soa, avec comme intervenants : M. Jules Raymond BILLONG, Magistrat, Président des Tribunaux de première et de grande instance de Mbouda ; le Dr. Bocar KANTÉ, Consultant auprès du cabinet de Me Romain BATTAJON, Avocat aux Barreaux de Paris et de Kinshasa, empêché ; et Me Jean-Blaise ETOUA, Avocat au Barreau du Cameroun.

Lire la suite: http://www.ohada.com/actualite/1611/compte-rendu-du-seminaire-tenu-les-13-et-14-juin-2012-a-yaounde-le-temps-et-l-application-du-droit-des-affaires-regards-croises-afro-europeens.html 

,

Séminaire du Comité Richelieu à la rentrée

13 juillet 2012 Catégorie :business Off

Comme chaque année le Comité Richelieu organise son séminaire sur 2 jours le jeudi 27 septembre après-midi et le vendredi 28 toute la journée. Ce sera l’occasion de lancer les actions pour 2012-2013, parler de l’actualité de l’innovation avec des invités prestigieux (en attente de confirmation), présenter les travaux des commissions, échanger, se retrouver,etc … Le Comité Richelieu est une association à but non lucratif créée en 1989 par 6 PME. Sa mission est plus que jamais d’actualité : aider les PME à exister et se développer dans un environnement de plus en plus concentré et mondialisé. Son originalité : aider les PME en développant des services professionnels et compétitifs tout en cultivant une dimension associative de porte-parole. Il est ouvert à toute PME française de haute technologie souhaitant le rejoindre. Ce site présente l’ensemble de ses actions et services. Afin d’aider les PME à comparer et à trouver la meilleure réponse à leurs besoins, voici des liens vers d’autres structures de soutien aux PME. Le Comité Richelieu rassemble plus de 150 entreprises de la Hig Tech. Voir Le Comité Richelieu

,