Home> Blog Archives

Blog Archives

Prendre l’avion pour vos séminaires

27 juin 2013 Catégorie :aviation Off

De nombreuses personnes ont peur en avion parce qu’elles ne savent pas pourquoi une machine de quelques centaines de tonnes peut opérer dans le ciel sans se détruire. Il est bon de redire plusieurs règles aérodynamiques en vue de vous élucider comment opère un aéronef. La première règle aérodynamique est la portance. Ainsi la portance est une caractéristique naturelle, que l’on identifie aussi sur l’aéroplane que sur les oiseaux. Dès que l’avion prend de la vitesse, l’air défiler sur, et sous l’aile. L’air qui circule sur l’aile est plus véloce que l’air qui défile en dessous de celle-ci, créant de fait une dynamique de portance. La caractéristique est que l’aéronef est donc tiré vers le ciel. L’air va plus vite sur l’aile du à son design légèrement arrondie. L’aérodynamique qui aspire l’avion vers les airs, résiste à la masse de l’aéronef qui le garde vers la terre ferme. Ainsi plus la célérité est élevée – plus fondamentalement plus le changement d’allure est importante, plus la sustentation est élevée, maintenant l’aéronef dans les airs. Les moteurs sont de fait considérables, puisque ce sont les moteurs qui permettent de faire accélérer l’aéroplane et de réaliser cette caractéristique de portance. Un autre facteur de peur commune est celle de penser que si les moteurs tombent en panne, l’aéroplane chutera vers la terre. C’est une hypothèse assez rarissime, mais si l’aéronef ne dispose plus d’un propulseur – notamment à cause d’un incendie moteur, la turbine sera éteint depuis le cockpit, et l’aéroplane continuera sa route avec une seule turbine, qui est amplement suffisant pour maintenir l’avion en vol. Dans l’occurrence encore plus inhabituelle ou les deux moteurs s’arrêtent, l’aéronef, grâce à son design et au phénomène de sustentation, volera pendant 20mn à peu près sur un parcours de 250Km, ce qui est abondamment convenable pour sélectionner un lieu d’atterrissage. Sur les gros porteurs qui ont de 4 propulseurs, il est exceptionnel que tous les propulseurs fassent défaut au même moment. Pour finir, la voilure. Divers personnes s’inquiètent de constater la voilure s’arrondir, particulièrement dans le cas de perturbations. Les ailes sont produites pour s’infléchir. Pour en savoir plus, allez sur la catégorie Simulateur de vol de ce site de loisirs.

, ,